Etex consolide sa croissance en 2017, tout en générant de solides liquidités - 30-03-2018

Communiqué de presse En 2017, la société internationale de matériaux de construction Etex a enregistré une croissance de son chiffre d’affaires de 4,5 %, à données comparables, parallèlement à une augmentation de son cash-flow d’exploitation récurrent (Rebitda) de 7,8 % (également à données comparables). La dette financière nette de l’entreprise est restée stable au regard de l’année précédente, en dépit de l’acquisition en fin d’année de l’activité espagnole de panneaux en plâtre Pladur.

En 2017, Etex a enregistré un chiffre d’affaires de 2,794 milliards d’euros, soit une croissance de 4,5 % sur une base comparable (même taux de change, même périmètre). Le cash-flow d’exploitation récurrent a atteint 420 millions d’euros, ce qui représente une croissance de 7,8 % sur une base comparable.

Le bénéfice net d’Etex est passé de 127 millions d’euros en 2016 à 148 millions d’euros en 2017. Dans le même temps, le bénéfice net récurrent a également augmenté, passant de 135 millions d’euros à 141 millions d’euros.

Au terme de cette année 2017 marquée par l’acquisition, en décembre, de la société espagnole de panneaux en plâtre Pladur, la dette financière nette d’Etex était de 633 millions d’euros, contre 630 millions d’euros l’année précédente. Etex a poursuivi sa politique de réduction du ratio dette financière nette/Rebitda, qui est passé de 1,6 à 1,5. En mars 2017, Etex a remboursé son emprunt obligataire d’un montant de 400 millions d’euros, assorti d’un intérêt de 5 %, et l’a remplacé par le financement Schuldschein à hauteur de 300 millions d’euros émis à la fin de l’année 2016.

Reprise globale des marchés

En 2017, Etex a capitalisé sur la reprise économique constatée dans les différentes parties du monde. La société est en croissance sur plusieurs de ses principaux marchés. En Europe, cette croissance est particulièrement marquée au Royaume-Uni, en Pologne, en Espagne et en France. Les performances enregistrées en Allemagne sont quelque peu en retrait, principalement sur le marché des toitures résidentielles. Les marchés d’Europe du Sud et de l’Est poursuivent leur montée en puissance.

Les marchés argentin et péruvien ont stimulé la croissance d’Etex en Amérique latine. Les résultats au Brésil se rétablissent, malgré les tensions économiques et politiques locales. Dans le même temps, les ventes sont en léger recul au Chili et en Colombie.

En Afrique, l’activité d’Etex au Nigeria poursuit sa progression. Ce résultat est toutefois partiellement annulé par de moins bonnes performances en Afrique du Sud, dont l’économie traverse une période de récession liée à l’instabilité politique. Les résultats restent stables sur le marché très concurrentiel de la région Asie Pacifique.

Une année dynamique et des performances à l’avenant

Durant l’année 2017, Etex s’est rapprochée du marché en accordant une plus grande attention au client, grâce à la structure divisionnelle mise en place l’année précédente.

Dans un but de renforcement de son portefeuille, Etex a intégré son activité en Amérique latine dans cette structure divisionnelle. Etex a également acquis la totalité de Pladur, société espagnole leader dans le domaine des panneaux en plâtre et qui jouit d’une forte présence locale, tout en étant un exportateur de premier plan. Dans un souci d’alignement de son offre sur son cœur de métier, Etex s’est aussi séparée de deux activités en 2017 : le producteur de briques chilien Industrias Princesa et le fabricant allemand de dalles de façade Tonality, ainsi que son usine de Weroth.

Dans son évolution vers le développement de systèmes de construction à forte valeur ajoutée, Etex s’est lancée dans une joint-venture avec Arauco, fabricant chilien de panneaux en bois composites. Ce partenariat ouvre la voie d’une offre combinée de logements abordables. En réponse à la crise du logement en Afrique et en Amérique latine, Etex a également lancé des projets de logement abordables en construction à sec dans ces régions.

Une nouvelle structure pour l’innovation a optimisé les résultats et augmenté le nombre de lancements de nouveaux produits, grâce à des innovations inspirées par les clients et axées sur le marché.

Des activités tournées vers l’excellence

Durant l’année 2017, Etex a mené une politique d’investissement disciplinée, afin d’améliorer les performances industrielles de tous ses sites. Des investissements de moindre ampleur, destinés à rencontrer plus rapidement les besoins du marché, seront opérationnels en 2018. Les actifs de production plus ambitieux inaugurés ces dernières années au Brésil, au Pérou, en Indonésie et en Roumanie atteignent quant à eux progressivement les volumes de production prévisionnels.

Dans l’ensemble, en 2017, Etex a appliqué des mesures de contrôle des coûts efficaces, notamment dans l’organisation des activités d’achat et les services partagés, qui ont débouché sur des économies. L’évolution vers une stratégie numérique intégrée est en cours. Il s’agit notamment d’investissements dans l’infrastructure informatique et les outils de vente numérique alignés sur le trajet du client. Etex a par ailleurs progressé dans la création et l’utilisation des plateformes et systèmes de gestion de l’information de construction (BIM).

Les résultats en matière de sécurité ne sont pas encore à la hauteur de nos ambitions, même si Etex enregistre le deuxième nombre d’accidents le plus faible de ces dix dernières années. Pour atteindre son objectif de zéro accident, la société mettra davantage l’accent sur la sécurité comportementale, encadrée par un leadership omniprésent.

Exploitation du potentiel en 2018

Paul Van Oyen, CEO d’Etex, se montre confiant dans l’avenir : « Au vu des projections et des conditions du marché actuelles, nous prévoyons une nouvelle croissance de notre chiffre d’affaires, du Rebitda et des bénéfices nets récurrents. Nous sommes persuadés que les stratégies mondiales et divisionnelles mises en place en 2017, stimulées par notre culture axée sur la performance, ont amorcé le développement de notre potentiel en 2018.

Les marchés européens de la construction se stabilisent ou rebondissent, notamment en France, au Benelux et en Europe centrale. Dans le même temps, le marché britannique bénéficie toujours de conditions économiques favorables, malgré les incertitudes qui entourent le Brexit. La reprise semble se confirmer sur les marchés d’Etex en Amérique latine, à l’exception cependant du Chili.

Le CEO conclut : « Dans un contexte de reprise économique certes fragile, le portefeuille équilibré et diversifié d’Etex, soutenu par des collaborateurs passionnés, continuera d’offrir des espaces de vie abordables, durables, sûrs, confortables et beaux, tout en permettant à Etex de réaliser ses ambitions. » »

Modifications au sein du Conseil d’administration

Le 24 mai 2017, Pierre Vareille a rejoint le Conseil d’administration pour remplacer J. Alfons Peeters, dont le mandat était arrivé à terme.

Chiffres clés de 2017*

En millions d’euros 2016
2017 % var % var
(à données comparables)
Chiffre d’affaires 2 883 2 794 -3,1% 4,5%
Cash-flow d’exploitation récurrent (Rebitda) 417 420 0,6% 7,8%
     en % du chiffre d’affaires 14,5% 15,0%    
Résultat d’exploitation récurrent (Rebit) 256 266 3,6% 12,9%
     en % du chiffre d’affaires 8,9% 9,5%    
Revenus non récurrents -19 3    
Cash-flow d’exploitation (Ebitda)
404 432 7,0%  
Résultat d’exploitation (Ebit) 237 269 13,2%  
     en % du chiffre d’affaires 8,2% 9,6%    
Bénéfice consolidé 130 153 18,1%  
     Part du groupe 127 148 16,5%  
     Part des minoritaires 3 5    
Immobilisations corporelles 1 581 1 641    
Immobilisations incorporelles 398 412    
Fonds de roulement (**) 250 261    
Capital employé (**) 2 258 2 341 3,7%  
Fonds propres 889 1 011    
Dette financière nette 630 633    
Investissements 137 148    
(*) Les valeurs de 2016 sont exprimées avant reclassements et comprennent les activités abandonnées décrites séparément dans les états financiers consolidés, à savoir l'activité de carrelage céramique.
(**) Excluant l’impact favorable du programme d’affacturage sans recours s’élevant à 167 millions d’euros.

Un dividende de 0,53 euro par action sera proposé lors de l’Assemblée générale des actionnaires qui se tiendra le 23 mai 2018.

Les états financiers consolidés pour l’année 2017 ont été approuvés par le Conseil d’administration le 28 mars 2018 et seront soumis à l’approbation de l’Assemblée générale des actionnaires.

Le commissaire aux comptes a formulé une opinion d’audit sans réserve concernant les comptes financiers consolidés.


Le rapport annuel sera présenté lors de l’Assemblée générale des actionnaires. Il sera disponible sur le site web d’Etex www.etexgroup.com à partir du 30 mars 2018.


Téléchargez le communiqué de presse (pdf 312 kB)


Retournez à la vue d'ensemble