Etex injecte 25 millions d'euros dans quatre de ses usines Siniat basées en France - 08-08-2013

En investissant 25 millions d'euros dans ses usines de polystyrène, Siniat axe résolument ses activités sur l’isolation thermique extérieure. La mise en œuvre d'outils de fabrication innovants, associée à une augmentation de la capacité de production de quatre des sites de production français, permettra à la division plâtre d'Etex de conserver sa place de numéro un dans le domaine de l'isolation, durable et de qualité, combinant plâtre et polystyrène.

Accent sur les outils de fabrication innovants

Afin d'anticiper les besoins croissants de l'industrie du bâtiment et de la construction en matière de solutions d'isolation thermique haute performance, la division plâtre d'Etex a injecté 25 millions d'euros dans ses usines de production françaises de produits à base de plâtre. Siniat domine déjà le marché des plaques de plâtre et de polystyrène (PS). Il a largement contribué au développement de l'utilisation du PS dans les produits d'isolation, offrant ainsi un plus grand confort, d’une point de vue thermique et acoustique. Comme le développement de l'isolation thermique des anciens et des nouveaux bâtiments requiert des produits affichant toujours de meilleures performances, l'innovation en matière d'outils de production s'est inscrite comme une priorité absolue. Voilà comment Siniat a pu créer une nouvelle génération de PS à haute performance thermique.

Une décision stratégique

Cet investissement de 25 millions d'euros permettra à Siniat :

  • d'augmenter sa capacité de production ;
  • de fabriquer des produits nouvelle génération ;
  • de conserver les emplois ;
  • de contribuer, de façon significative et durable, à la réduction des émissions de CO2 des bâtiments industriels ;
  • de diminuer les transports de près de 2 500 camions par an, en réduisant la distance entre le marché et les sites de production.

L'investissement en détail

Dès aujourd'hui, et jusqu'en décembre 2014, 4 usines Siniat basées en France seront entièrement reconfigurées :

  • 12 millions d'euros sont injectés dans le site de Rantigny (Oise) afin d'accroître sa capacité de production annuelle à 500 000 m3 de doublures et de panneaux de façade isolants.
  • quelques 7 millions d'euros sont destinés à l'usine de Château-Gontier (Mayenne) en vue de développer et d'automatiser sa capacité de production ;
  • toujours dans le même objectif, 5,5 millions d'euros iront à l'usine de Loriol (Drôme) ;
  • les 500 000 euros restants servent à compléter la ligne de production de l'usine de Villeneuve-sur-Lot (Lot & Garonne).


Retournez à la vue d'ensemble