Résultats 2014 - 30-03-2015

Communiqué de presse  Malgré un environnement économique peu favorable, Etex réalise une bonne performance se traduisant par une croissance modérée à données comparables et des marges néanmoins solides.

En 2014, Etex a enregistré un chiffre d’affaires de 2,987 milliards d'euros. Cela représente, à données comparables, une croissance modérée de 2,9%, et une diminution de 1,9% en chiffres absolus. Le groupe a cependant maintenu des marges confortables.

Le résultat opérationnel récurrent est passé de 234 à 226 millions d’euros en 2014. Les bénéfices du groupe ont été affectés par l’augmentation des provisions pour les coûts de restructuration, des indemnisations pour maladies et des litiges.

Après d’excellentes performances au premier semestre, un ralentissement des investissements, tant publics que privés, a engendré une baisse des ventes au deuxième semestre. La croissance sur les marchés émergents a également décéléré, passant rarement les deux chiffres. Dans d’autres pays où Etex opère, l’économie a flirté avec la récession.

Des performances soutenues en Europe malgré un second semestre plus difficile

Les différents pays européens – deux tiers des revenus d’Etex – ont vu leur économie fluctuer tout au long de l’année. Globalement, le groupe réalise de bonnes performances et génère des liquidités solides.

La crise économique française s’est fait ressentir dans le domaine de la construction et plus particulièrement pour Siniat. Le Royaume-Uni continue de faire la course en tête pour ce qui est des activités liées au gypse, tandis que d’autres pays affichent des résultats constants. Des investissements antérieurs dans la division Promat se sont traduits par une performance stable des activités de protection contre l’incendie et d’isolation. La toiture a connu un très bon premier semestre grâce à un hiver doux, tandis que les derniers six mois se sont révélés plus difficiles. Les panneaux de revêtements de façade en fibres-ciment ont réalisé de très belles performances en Europe et leur introduction en Asie et en Amérique se révèle prometteuse.

Des investissements pour assurer un avenir rentable dans les pays émergents

L’Amérique latine continue d’être une région attrayante pour Etex. Cependant, et pour la deuxième année consécutive, les résultats positifs du groupe dans cette région du monde ne se sont pas traduits par des bénéfices à cause des taux de change défavorables et d’une inflation continue.

Les investissements de ces dernières années ont permis d’améliorer notre offre de carreaux céramique en Amérique latine. Le gypse continue de bien se porter dans la région et les perspectives restent positives. Les matériaux en fibres-ciment ont globalement continué leur percée dans les marchés émergents. Une demande croissante en Indonésie ouvre les portes à des investissements afin d’accroitre les capacités de production locale. Suite à des résultats décevants au Nigeria, Etex a étoffé sa gamme de produits et a adapté son approche commerciale. En Afrique du Sud, les activités de toitures ont réalisé de belles performances.

Discipline financière et excellence opérationnelle

Etex a refinancé son prêt syndiqué avec succès, améliorant ainsi ses conditions et le prolongeant jusqu’en janvier 2019. En février, Etex a pris le contrôle total de Siniat en acquérant les derniers 20% détenu par Lafarge et ce, trois ans plus tôt que prévu.

Etex continue de rationaliser son portefeuille d’activités en se concentrant sur un nombre limité de secteurs dans des zones géographiques ciblées. En conséquence, le groupe a cédé deux de ses sociétés – Batiroc en France et Etersol au Chili – qui ne correspondaient plus à cette stratégie.

Etex poursuit aussi l’adaptation de ses capacités industrielles. De nouvelles lignes de production ont été ajoutées et de nouvelles installations vont prochainement voir le jour. Le groupe a également dû rationaliser ses équipements. L’usine Promat de Glasgow est en cours de fermeture et une restructuration a actuellement lieu en France.

Etex a réduit sa dette de plus de 70 millions d’euros, grâce à une amélioration de son excellence opérationnelle et à une attention particulière portée aux fonds de roulement hors trésorerie. En conséquence, le ratio dette financière nette/rebitda est tombé à 2,3.

En dépit de différences locales, les prévisions globales pour 2015 sont à la stabilité, ponctuées par une croissance organique

Etex anticipe des fluctuations cycliques sur tous ses marchés en 2015. Le groupe s’attend à ce que les marchés émergents continuent à afficher une croissance mineure, tandis que la situation fondamentale en Europe – et particulièrement en France – doit continuer à s'améliorer. " Les résultats globaux devraient être stables ", déclare Paul Van Oyen, CEO d’Etex depuis le 1er janvier 2015. Il est ambitieux pour 2015 et les années à venir : "Etex s’est toujours appuyé sur des opportunités locales pour développer un portefeuille diversifié et étendre sa présence globale".

Chiffres clés en 2014

En millions d’euros 2013 2014 % var
% var.
comparable
Chiffre d'affaires
3,046 2,987 -1,9% 2,9%
Cash-flow d'exploitation récurrent (REBITDA)
404 390 -3,5% 0,3%
      en % du chiffre d'affaires 13,3% 13,1%    
Résultat d'exploitation récurrent (REBIT)
234 226 -3,4% 1,8%
     en % du chiffre d'affaires 7,7% 7,6%    
Revenus non récurrents
2 -45    
Cash flow d’exploitation (EBITDA) 412 365 -11,6%  
Résultat d'exploitation (EBIT) 237 182 -23,3%  
     en % du chiffre d'affaires 7,8% 6,1%

Bénéfice consolidé 129 95    
     Part du groupe 124 92    
     Part des minoritaires 5 3    
Immobilisations corporelles 1,728 1,745    
Immobilisations incorporelles 473 457
 
Fonds de roulement
284 260    
Capital employé 2,507 2,485    
Fonds propres 934 924
 
Dette financière nette 977 904 -7,5%  
Investissements 212 198 -6,7%  

 

Après une stagnation en 2013, un dividende de 0,40 euro par action sera proposé à l’Assemblée Générale des Actionnaires, le 27 mai 2015.

Les résultats financiers consolidés pour l’année 2014 ont été approuvés par le Conseil d’Administration le 27 mars 2015 et seront présentés pour approbation à l’Assemblée des Actionnaires.

Le contrôleur légal a émis un avis d’audit sans réserve sur les comptes financiers consolidés.


Téléchargez le communiqué de presse (pdf 208 kB)


Retournez à la vue d'ensemble