A l’écoute des dernières tendances de la construction - 30-03-2016

D’une urbanisation et d'une digitalisation croissantes de notre société à l'innovation et au développement durable : les tendances majeures façonnent le monde autour de nous et avec lui, le monde de la construction. « Le secteur de la construction ne cesse d'évoluer », déclare Fons Peeters, ancien CEO d’Etex. « Lentement mais sûrement, il répond à ces tendances, en évoluant vers des bâtiments à basse énergie sur les marchés occidentaux et des techniques de construction rapide dans les pays en développement. » Paul Van Oyen, l’actuel CEO d’Etex, abonde dans ce sens : « Nous ne parlons pas ici d'une énième nouvelle génération de smartphones. Ce qui rend les tendances dans le secteur de la construction aussi instrumentales, c'est la manière dont elles influencent profondément la façon dont vivent les gens. Il est passionnant de contribuer à des solutions qui peuvent vraiment faire une différence, c’est le moins qu’on puisse dire. »

Présent dans le monde entier, Etex a observé de près les tendances globales de la construction. De plus, le groupe de matériaux de construction continue à s’adapter en permanence à un secteur en constante évolution. Comment ? Différents collaborateurs d'Etex dans le monde nous expliquent les principales tendances qui ont marqué la construction ces vingt dernières années.

«Si le secteur de la construction change lentement comparé à d'autres, certaines tendances influencent clairement son futur développement.» — Fons Peeters, ancien CEO d'Etex.

«Les développements et tendances de la construction influencent profondément la façon dont vivent les gens. C'est ce qui rend le secteur de la construction aussi instrumental. Il est passionnant de contribuer à des solutions qui peuvent vraiment faire une différence, c’est le moins qu’on puisse dire.» — Paul Van Oyen, CEO d'Etex.

Un nouveau monde : différentes attentes

Imaginez un monde sans Google, sans les médias sociaux et sans téléphones portables. Il est difficile de croire à quel point notre société a changé en deux décennies seulement. « La communication a connu des changements révolutionnaires », dit Fons Peeters, « et ces changements modifient rapidement la manière dont les entreprises se comportent. » Michael Fenlon, Head of Etex Cladding Division : « Dans un monde où nous disposons de toutes les informations dont nous avons besoin, les attentes des clients ont, elles aussi, beaucoup changé. Il en va de même dans le secteur de la construction et sur le marché des matériaux de construction. »

« Ce qui n'a pas changé, c'est le fait que les clients souhaitent toujours disposer d'informations pour prendre leurs décisions quant au prix, à la qualité et au design », dit encore Michael Fenlon. « Cependant, les consommateurs actuels ont accès à beaucoup plus d'informations et de choix que jamais auparavant dans notre secteur. Le marketing en ligne change totalement la manière dont nous communiquons avec nos clients et nous pouvons à présent construire des relations à long terme directement avec les propriétaires et les architectes. »

L’innovation explose

Avant d’explorer de nouvelles manières de commercialiser les matériaux de construction, on doit nécessairement passer par un développement et une production du produit qui tiennent compte du marché. « Ici, l'innovation est capitale, surtout lorsque les produits ont des cycles de vie toujours plus courts », explique Tanguy Vanderborght, Regional Manager Central and Eastern Europe pour la division Etex Building Performance. Agustin Cozzi, Managing Director de Gyplac Colombia, entreprise du groupe Etex, partage ce point de vue : « Il y a 15 ans, nous ne pouvions faire valoir au client que des aspects comme la rapidité d'installation et le coût abordable en parlant de nos produits. À l'heure actuelle, vous devez proposer des produits écologiques, durables, sûrs et versatiles. »

Le marché attend des bâtiments plus performants que jamais et en même temps, nous devons satisfaire une demande croissante d'expression individuelle. « Les constructions doivent répondre à des directives environnementales strictes, tout en permettant une grande variété d'options esthétiques », ajoute Michael Fenlon. « A l'heure actuelle, les outils informatiques dans les domaines de l'ingénierie et de la conception architecturale ont transformé ce que nous bâtissons et la manière dont nous le faisons. Grâce à des techniques de fabrication et de construction améliorées, nous pouvons utiliser nos matériaux pour créer des bâtiments dont nous ne pouvions que rêver dans le passé. »

Il ne fait aucun doute que l'innovation n'a pas de limites. Elle transcende également les frontières. Juan Guillermo Lugo et Marc Vanoverbeke : « En Afrique, par exemple, les solutions de revêtement sont de plus en plus sophistiquées pour les bâtiments commerciaux et institutionnels. L’Afrique du Sud en particulier est un chef de file en matière d'utilisation de technologies haut de gamme ». Juan Guillermo Lugo apporte un soutien marketing et technique aux divisions AMEA et Latam d’Etex. Marc Vanoverbeke est Regional Director of Africa.

«Les techniques de fabrication ont fortement évolué au cours de ces dernières décennies : nous pouvons faire des choses dont nous ne pouvions que rêver dans le passé.» — Michael Fenlon, Head of Etex Cladding Division

Construction légère

Les méthodes de construction évoluent plus lentement que les techniques de fabrication. La construction sèche ou légère existe depuis un certain temps déjà et gagne en popularité. Cette technique combine des panneaux de construction intérieurs et des panneaux de revêtement extérieurs placés sur des ossatures bois ou acier. La méthode de construction est devenue un moteur de croissance majeur pour le secteur de la construction dans les pays émergeants et en pleine urbanisation d'Amérique latine, d'Afrique et d'Asie, où la demande en logements abordables augmente.

Rodrigo Palacios, Managing Director de l'entreprise Pizarreño d’Etex au Chili, donne un exemple parlant : « Le Chili a connu un besoin considérable en maisons neuves dans les années 90 et au début des années 2000. Il a donc fallu déployer des techniques de construction à la fois rapides et abordables, comme la construction légère. Une tendance qu’Etex n’a pas manqué d’exploiter, avec succès. »

C'est également le cas au Pérou, où Eternit, l'entreprise locale d'Etex a ouvert sa première usine de plaques de plâtre en 2015. En conséquence, Eternit Peru assure la production locale des principaux composants pour la construction sèche, à savoir les plaques en fibres-ciment et les plaques de plâtre, consolidant ainsi le leadership local d'Etex dans ce segment de marché.

Eternit Peru exists for 75 years Eternit Peru 75 years Eternit Peru 75 years

Eternit Peru a célébré son 75e anniversaire et l'ouverture de sa première usine de plaques de plâtre. Une étape importante pour mettre à profit la demande en solutions de construction légères dans la région.

Le monde est un village

Tandis que la demande en matériaux de construction reste importante partout dans le monde, elle a pris de nouvelles formes ces dernières décennies. Le principal facteur de déclenchement ? Les changements démographiques, comme l’urbanisation. « Nous notons une volonté croissante de rendre les villes plus attractives et plus esthétiques », explique Paul Van Oyen, CEO d’Etex.

« Cette urbanisation — et en conséquence la popularité des bâtiments de grande hauteur — ne se limite pas aux pays émergents, comme l'Inde et la Chine », dit encore Paul Van Oyen. « Il y a 10 ans, 72 % de tous les toits en Allemagne abritaient des maisons. Actuellement, ce chiffre n'est que de 48 %, ce qui révèle la popularité croissante des tours et bâtiments multi-étages. Nous disposons là d’opportunités pour nos solutions de construction légère qui combinent plâtre et fibres-ciment ».

Priorité au développement durable

Dans un monde qui s'urbanise rapidement, la construction durable peut faire une différence considérable. « Des bâtiments quasi neutres en énergie (nZEB) aux solutions « cradle-to-cradle », la demande en solutions durables dans le secteur de la construction a considérablement augmenté au cours de ces dernières décennies », explique Patrick Balemans, Managing Director d’Eternit Belgique, entreprise du groupe Etex. Une fois encore, la construction sèche a un rôle à jouer. Non seulement elle garantit que les bâtiments répondront aux normes d'isolation rigoureuses actuelles, mais elle implique des matériaux plus faciles à démonter et 100 % recyclables.

La communauté avant tout

Le développement durable passe également par le soutien apporté aux communautés dans lesquelles le groupe Etex est actif. Patrick Balemans : « Nous essayons d'avoir un impact positif dans et aux abords de notre usine de production à Kapelle-op-den-Bos. Quelques exemples : le transport par barges pour réduire le trafic routier, l'utilisation de panneaux solaires pour produire une énergie propre et une attention constante pour la sécurité au travail. »

Afin de montrer son engagement, Eternit Belgique a invité ses employés et leur famille, leurs voisins et leurs amis à célébrer son 110e anniversaire. Patrick Balemans : « Eternit a fait la popularité de Kapelle-op-den-Bos. Toutefois, notre entreprise n’aurait pu devenir ce qu'elle est à l'heure actuelle sans la ville. » Après tout, les humains sont la force motrice derrière une entreprise active dans un monde en constante évolution.

Eternit family day Eternit family day Eternit family day

Quelque 400 grands-parents, parents, enfants et voisins se sont réunis à l'occasion de la Journée des familles organisée par Eternit pour célébrer son 110e anniversaire le 30 août 2015.
Photographer: Marcel Van Coile - Etex employee: Danny Voorbraeck


Retournez à la vue d'ensemble