J’aime cette image d’un arbre doté d'un large tronc qui développe de nouvelles branches chaque année et dont les branches existantes se fortifient en permanence.
Jean-Marie Emsens, petit-fils du fondateur

Une diversification sélective, tant sur le plan géographique que sur celui des produits, caractérise 100 ans d’histoire.

1905

Alphonse Emsens fonde Eternit et crée une usine de fibres-ciment à Haren, près de Bruxelles. Pour ce faire, il achète la licence de l’industriel autrichien Ludwig Hatschek. Celui-ci a développé une technologie permettant la production de plaques de ciment renforcé de fibres.

history FR map

1937

Dans les années 30, Eternit se développe à l’international. De nouvelles succursales sont établies en Europe. Pour protéger certains marchés étrangers sur lesquels le groupe est très actif grâce à ses exportations, l'entreprise investit en Amérique latine (Argentine, Chili et Uruguay). Eternit Argentina voit le jour en 1937.


1949

La reconstruction après la Deuxième Guerre mondiale donne un nouveau souffle au secteur de la construction. Eternit prospère une fois de plus. Poursuivant sa politique d'investissements, elle construit sa première usine de ciment en Afrique (Congo) en 1949.


1950

Rapidement, le groupe s’intéresse à d’autres pays et d’autres continents. En 1950, Eternit étend ses activités à l’Asie. Une usine de fibres-ciment à Manille, aux Philippines.

history FR product diversification

1957

Après s'être concentré durant un temps sur la modernisation de ses outils et de ses technologies, l'entreprise commence à se diversifier et ajoute les plaques de plâtre à au portefeuille. La société Gyproc voit le jour en Belgique.


1981

Sa forte position dans le domaine des matériaux en fibres-ciment permet au groupe de profiter du rétablissement du secteur. Promat, une entreprise allemande fondée en 1958 qui produit des solutions de protection passive contre l’incendie, est reprise en 1981.


1993

Les carreaux céramiques pour sols et murs, fabriqués et commercialisés en Amérique latine, intègrent le groupe. A ce moment, l’entreprise Ceramica San Lorenzo, située en Argentine, fait son entrée dans le portefeuille d’activités.


2002

L’usage de l’amiante est complètement banni des processus de production d’Etex.


2003

Toutes les activités plastiques sont séparées des activités matériaux de construction, donnant ainsi naissance à l’entreprise Aliaxis. Toutes les autres activités liées aux matériaux de construction restent sous la houlette du groupe : Etex.


2011

Dans le cadre d'une joint-venture, Etex reprend 80 % des activités plâtres, basées en Europe et en Amérique latine, du groupe français Lafarge. Il s'agit de l’une des acquisitions les plus importantes dans l'histoire d’Etex. Elle mène à la création de Siniat, la marque sous laquelle les plaques de plâtre sont fabriquées et commercialisées en Europe.


2013

Etex acquiert les 20 % restants des activités plâtres du groupe Lafarge. Cette étape lui permet de jouer un rôle majeur dans le marché de la construction sèche.


2016

Afin d’uniformiser son portefeuille, Etex vend les activités céramiques basées en Amérique latine à l’entreprise mexicaine Lamosa.


2017

A la fin de l’année, Etex acquiert l’entreprise de plaques de plâtre espagnole Pladur dans le but d’étendre sa présence dans la construction sèche.


1905

Alphonse Emsens fonde Eternit et crée une usine de fibres-ciment à Haren, près de Bruxelles. Pour ce faire, il achète la licence de l’industriel autrichien Ludwig Hatschek. Celui-ci a développé une technologie permettant la production de plaques de ciment renforcé de fibres.

history FR map

1937

Dans les années 30, Eternit se développe à l’international. De nouvelles succursales sont établies en Europe. Pour protéger certains marchés étrangers sur lesquels le groupe est très actif grâce à ses exportations, l'entreprise investit en Amérique latine (Argentine, Chili et Uruguay). Eternit Argentina voit le jour en 1937.


1949

La reconstruction après la Deuxième Guerre mondiale donne un nouveau souffle au secteur de la construction. Eternit prospère une fois de plus. Poursuivant sa politique d'investissements, elle construit sa première usine de ciment en Afrique (Congo) en 1949.


1950

Rapidement, le groupe s’intéresse à d’autres pays et d’autres continents. En 1950, Eternit étend ses activités à l’Asie. Une usine de fibres-ciment à Manille, aux Philippines.

history FR product diversification

1957

Après s'être concentré durant un temps sur la modernisation de ses outils et de ses technologies, l'entreprise commence à se diversifier et ajoute les plaques de plâtre à au portefeuille. La société Gyproc voit le jour en Belgique.


1981

Sa forte position dans le domaine des matériaux en fibres-ciment permet au groupe de profiter du rétablissement du secteur. Promat, une entreprise allemande fondée en 1958 qui produit des solutions de protection passive contre l’incendie, est reprise en 1981.


1993

Les carreaux céramiques pour sols et murs, fabriqués et commercialisés en Amérique latine, intègrent le groupe. A ce moment, l’entreprise Ceramica San Lorenzo, située en Argentine, fait son entrée dans le portefeuille d’activités.


2002

L’usage de l’amiante est complètement banni des processus de production d’Etex.


2003

Toutes les activités plastiques sont séparées des activités matériaux de construction, donnant ainsi naissance à l’entreprise Aliaxis. Toutes les autres activités liées aux matériaux de construction restent sous la houlette du groupe : Etex.


2011

Dans le cadre d'une joint-venture, Etex reprend 80 % des activités plâtres, basées en Europe et en Amérique latine, du groupe français Lafarge. Il s'agit de l’une des acquisitions les plus importantes dans l'histoire d’Etex. Elle mène à la création de Siniat, la marque sous laquelle les plaques de plâtre sont fabriquées et commercialisées en Europe.


2013

Etex acquiert les 20 % restants des activités plâtres du groupe Lafarge. Cette étape lui permet de jouer un rôle majeur dans le marché de la construction sèche.


2016

Afin d’uniformiser son portefeuille, Etex vend les activités céramiques basées en Amérique latine à l’entreprise mexicaine Lamosa.


2017

A la fin de l’année, Etex acquiert l’entreprise de plaques de plâtre espagnole Pladur dans le but d’étendre sa présence dans la construction sèche.


1905

Alphonse Emsens fonde Eternit et crée une usine de fibres-ciment à Haren, près de Bruxelles. Pour ce faire, il achète la licence de l’industriel autrichien Ludwig Hatschek. Celui-ci a développé une technologie permettant la production de plaques de ciment renforcé de fibres.

history FR map

1937

Dans les années 30, Eternit se développe à l’international. De nouvelles succursales sont établies en Europe. Pour protéger certains marchés étrangers sur lesquels le groupe est très actif grâce à ses exportations, l'entreprise investit en Amérique latine (Argentine, Chili et Uruguay). Eternit Argentina voit le jour en 1937.


1949

La reconstruction après la Deuxième Guerre mondiale donne un nouveau souffle au secteur de la construction. Eternit prospère une fois de plus. Poursuivant sa politique d'investissements, elle construit sa première usine de ciment en Afrique (Congo) en 1949.


1950

Rapidement, le groupe s’intéresse à d’autres pays et d’autres continents. En 1950, Eternit étend ses activités à l’Asie. Une usine de fibres-ciment à Manille, aux Philippines.

history FR product diversification

1957

Après s'être concentré durant un temps sur la modernisation de ses outils et de ses technologies, l'entreprise commence à se diversifier et ajoute les plaques de plâtre à au portefeuille. La société Gyproc voit le jour en Belgique.


1981

Sa forte position dans le domaine des matériaux en fibres-ciment permet au groupe de profiter du rétablissement du secteur. Promat, une entreprise allemande fondée en 1958 qui produit des solutions de protection passive contre l’incendie, est reprise en 1981.


1993

Les carreaux céramiques pour sols et murs, fabriqués et commercialisés en Amérique latine, intègrent le groupe. A ce moment, l’entreprise Ceramica San Lorenzo, située en Argentine, fait son entrée dans le portefeuille d’activités.


2002

L’usage de l’amiante est complètement banni des processus de production d’Etex.


2003

Toutes les activités plastiques sont séparées des activités matériaux de construction, donnant ainsi naissance à l’entreprise Aliaxis. Toutes les autres activités liées aux matériaux de construction restent sous la houlette du groupe : Etex.


2011

Dans le cadre d'une joint-venture, Etex reprend 80 % des activités plâtres, basées en Europe et en Amérique latine, du groupe français Lafarge. Il s'agit de l’une des acquisitions les plus importantes dans l'histoire d’Etex. Elle mène à la création de Siniat, la marque sous laquelle les plaques de plâtre sont fabriquées et commercialisées en Europe.


2013

Etex acquiert les 20 % restants des activités plâtres du groupe Lafarge. Cette étape lui permet de jouer un rôle majeur dans le marché de la construction sèche.


2016

Afin d’uniformiser son portefeuille, Etex vend les activités céramiques basées en Amérique latine à l’entreprise mexicaine Lamosa.


2017

A la fin de l’année, Etex acquiert l’entreprise de plaques de plâtre espagnole Pladur dans le but d’étendre sa présence dans la construction sèche.