Etex : Résultats et Rapport annuel 2018

Highlights:

  • Strong like-for-like revenue increase of 4.1 %
  • Like-for-like REBITDA decrease limited to 2.8% despite one-off manufacturing issues and increased input costs
  • Significant increase in net recurring profit (Group share) at EUR 166 million (+ 18.1%), the company’s best performance in 5 years
  • Lowest net financial debt in the last 5 years
  • Annual Report 2018 available on etex2018.com

Comment from Paul Van Oyen, CEO of Etex: “In 2018, Etex’s top-line performance was solid, with a 4% like-for-like increase. Faced with one-off manufacturing issues (mainly at Etex Roofing) and increased input costs (notably a negative energy price evolution), we were able to limit their impact, which explains our 2.8% like-for-like REBITDA decrease. Management actions included a specific focus on controlling overheads, but also significant restructuring measures decided at the end of the year. Thanks to a significant reduction of our net financial charges and taxes, Etex’s net recurring profit has reached a record level compared to the last five years. Next to that, we have maintained our focus on customer-centricity and high brand awareness. Etex’s successes in 2018 are the result of people-driven performance fuelling focused growth. These evolutions allow us to be even better equipped to rise to the challenges of the building industry by inspiring ways of living. In 2019, we expect another year of growth in revenue, a recovering REBITDA, a further strong free cash flow and a modest increase in our net recurring profit after the strong performance of 2018.”

Annual Report 2018: built on Etex teamwork

More than ever, our 2018 results were built on teamwork. Our website dedicated to the Annual Report 2018 offers a first taste of four Etex people stories: a new hi-tech joint venture in Chile that will revolutionise the way of building; Etex sales experts sharing best practices for an internationally aligned customer-centric approach; and Etex co-workers teaming up to succeed in challenging transitions in Spain and the US.

Watch the four Etex teamwork stories and/or download the full report.

Significant sales increase, REBITDA impacted by manufacturing issues and higher input costs

In 2018, Etex recorded a like-for-like (same currency exchange rates and scope) revenue growth of 4.1% to EUR 2.897 billion. Including the impact of the currency exchange rates, hyperinflation in Argentina and the change of scope, revenue was up 3.7%. This solid performance is mainly attributable to the Etex Building Performance division, driven by significant plasterboard sales growth in nearly all geographies. Etex Façade and Etex Industry have also recorded top-line growth, while Etex Roofing was slightly down year-on-year. The positive scope impact (+2.8%) is mainly attributable to the acquisition of the Spanish manufacturer of gypsum products Pladur at the end of 2017; it was more than offset by adverse currency exchange rates (-3.2%), mainly due to a weaker Argentine peso and British pound.

The recurring operating cash flow (REBITDA) reached EUR 405 million, a like-for-like decrease of 2.8% year-on-year, or -3.6% when including currency exchange rates, hyperinflation in Argentina and scope impact, despite the top-line growth. This decline is mainly attributable to a series of one-off manufacturing issues (mainly at Etex Roofing) as well as to increased input costs (energy price evolution and difficulty to find transporters in Western Europe) which didn’t translate into higher sales prices to the same extent. Specific management attention led to significant restructuring measures decided at the end of the year. The REBITDA margin reached 14.0%, compared to 15.0% in 2017.

Thanks to a significant reduction of our net financial charges and taxes, Etex’s net recurring profit (Group share) was up 18.1% to EUR 166 million, its best performance in five years. The non-recurring items mainly relate to restructuring costs. The company’s net profit reached EUR 145 million in 2018, down 5.6% compared to the previous year.

At the end of December 2018, Etex’s net financial debt decreased to EUR 584 million, a record level in five years. At the end of 2017 it reached EUR 633 million. Cash generation increase compared to last year is mainly attributable to improved working capital, the sale of non-operational assets, decreased financial charges and lower income taxes. The net debt figures include the favourable effect of the non-recourse factoring programme, set up in 2015, which amounted to EUR 159 million at the end of 2018 (vs EUR 167 million at the end of 2017). Excluding this programme, the net financial debt would have reached EUR 743 million (vs EUR 800 million at the end of 2017). The company’s net financial debt/REBITDA ratio decreased from 1.5x in 2017 to 1.4x in 2018. Excluding the favourable impact of the non-recourse factoring programme, this ratio decreased from 1.9x to 1.8x year-on-year.

A dividend of EUR 0.58 per share will be proposed at the Shareholders’ Meeting on 22 May 2019.

Revenue by division

Contribution to FY 2017-FY 2018 revenue evolution (in EUR million)

Etex Building Performance a enregistré une croissance de 6,9% de son chiffre d’affaires à données comparables pour atteindre 1,650 milliard EUR. Ce résultat est largement imputable à d’excellentes ventes de plaques de plâtre dans presque toutes les zones géographiques, et plus particulièrement en France, au Royaume-Uni, en Europe centrale et de l’Est. En Europe, l’Allemagne a été le seul pays à connaître une année plus difficile, en raison de mauvaises conditions de marché et d’une forte concurrence engendrant une pression sur les marges. En Amérique latine, les ventes ont également été très bonnes, notamment grâce au Brésil qui se trouve dans un contexte de reprise du marché et de forte inflation. Les ventes au Pérou (bonne base de comparaison pour le fibre-ciment, l'année 2017 ayant été caractérisée par de nombreux projets de logement modulaire) et en Colombie (forte concurrence) n’ont pas atteint le niveau de l’année précédente. La performance dans les autres régions a été mitigée ; en effet l’Afrique a enregistré de bons résultats malgré des conditions de marché difficiles tandis que l’on a observé au Moyen-Orient une forte chute des ventes résultant de l’absence de projets majeurs. Pladur, l’expert espagnol dans le domaine du plâtre, acquis fin 2017, a été intégré totalement.

Les ventes à données comparables d’Etex Roofing sont restées stables (-0,5%) sur un an, s'établissant à 814 millions EUR. Les résultats satisfaisants au Royaume-Uni, en Irlande, aux Pays-Bas (plaques ondulées agricoles) et en Espagne ont été délayés par l’impact de la fermeture de notre usine de plaques ondulées en Allemagne sur la chaîne d’approvisionnement, par la dégradation du marché agricole en France et au Nigeria, et une base de comparaison élevée au Pérou.

Les revenus de notre division Etex Façade ont augmenté de 2,2% sur un an à données comparables pour atteindre 263 millions EUR. Cette amélioration est principalement imputable aux résultats enregistrés au Royaume-Uni, en Europe du Sud et de l’Est, aux États-Unis, en Australie, en Argentine et au Chili – et ce, malgré des revenus inférieurs dans d’autres pays européens, en Chine et en Colombie.

Enfin, Etex Industry a enregistré une croissance de 4,6% de son chiffre d’affaires à données comparables, atteignant 170 millions EUR. La division a enregistré de bonnes ventes dans ses segments de protection contre l’incendie et d’industrie lourde, compensant ainsi les résultats plus décevants dans le segment de l’énergie.

Principaux développements

Tout au long de l’année 2018, nous avons poursuivi nos initiatives visant à devenir une entreprise mondiale plus alignée et plus ciblée avec un objectif clair : inspirer les modes de vies. Afin de réaliser cet objectif, nous avions défini en 2016 un programme articulé autour de trois piliers : des collaborateurs engagés, l’excellence opérationnelle et la croissance rentable.

Pour illustrer notre engagement vis-à-vis de ce programme, nous avons identifié les six initiatives stratégiques suivantes: gestion de notre positionnement de leader dans l’industrie du plâtre, maximisation de notre position dans le domaine du fibre-ciment, plein déploiement du potentiel unique de nos applications de protection contre l’incendie, développement de nos activités de roofing, renforcement de nos capacités numériques dans des activités clés de la chaîne de valeur et enfin, investissement dans les nouvelles méthodes de construction. Ces initiatives stratégiques se sont traduites par des décisions importantes prises en 2018.

Etex ambitionne de garder une longueur d’avance sur les tendances du marché du logement et d’inspirer de nouveaux modes de vie, notamment via notre expertise dans la construction légère. Nous sommes convaincus que la construction légère est la solution à des défis majeurs auxquels fait face l’industrie de la construction, parmi lesquels la pénurie de logements, le manque d’efficacité, le manque de main-d’œuvre spécialisée et l’urbanisation rapide. Un exemple concret de notre expertise en matière de construction légère est E2E, notre joint venture au Chili avec la société Arauco. Par le biais de ce projet, nous visons à redéfinir l’avenir du logement en Amérique du Sud et ailleurs. Grâce à nos efforts, E2E est déjà bien positionnée pour connaître le succès et s’étendre en 2019.

Nous assistons actuellement en Europe à un phénomène important de consolidation dans le secteur de la toiture résidentielle, comme en témoignent les fusions et acquisitions réalisées ces dernières années. En tant qu’acteur de premier plan, Etex a l’intention de jouer un rôle actif dans cette consolidation. Dans cette optique, le vecteur principal est la flexibilité structurelle. Ainsi, l’année dernière, nous avons décidé de réorganiser deux de nos quatre divisions : Etex Roofing et Etex Façade. Depuis le 1er janvier 2019, nos produits en terre cuite et en béton, ainsi que les composants pour la toiture résidentielle en Europe et en Afrique du Sud, sont pris en charge par une nouvelle division, Etex Residential Roofing. D’autre part, les produits en fibre-ciment d’Etex Façade et Etex Roofing ont été combinés au sein de la nouvelle division Etex Exteriors, ce qui nous permet de renforcer notre position en fibre-ciment et de développer notre position en toiture, conformément à deux de nos six initiatives stratégiques. Nous sommes convaincus que grâce à ces deux divisions, chaque segment d’activité d’Etex dispose à présent d’un portefeuille de solutions équilibré et orienté vers l’avenir pour faire face à un marché en pleine mutation.

L’engagement des collaborateurs a été défini comme le deuxième indicateur de performance non financier – après la sécurité au travail. Par conséquent, 2018 a vu l’introduction de notre première enquête mondiale sur l’engagement des employés, « Me & Etex ». Nous nous réjouissons de la participation massive à cette enquête puisque 69% des quelque 15.000 employés d’Etex à travers le monde y ont participé, permettant d’atteindre un taux supérieur à la moyenne de l’industrie. Les résultats et les leçons que nous en tirons se traduiront par des actions concrètes en 2019 pour améliorer encore l’engagement des collaborateurs.

Enfin, nous avons renforcé notre équipe de management en 2018 en accueillant deux nouveaux membres au sein du Comité Exécutif de l’entreprise. En avril, Per-Olof Algotsson nous a rejoints en tant que nouveau responsable d’Etex Building Performance, et Joëlle Boxus a été nommée Chief Human Resources Officer en novembre. Nous ne doutons pas que cette équipe de managers talentueux, parfaitement alignés et aux compétences complémentaires nous permettra d’atteindre nos objectifs stratégiques.

Prévisions pour l’exercice 2019

Pour 2019, nous nous attendons à une nouvelle année marquée par une croissance du revenu, un rétablissement du REBITDA (notamment grâce aux mesures importantes de réduction des coûts adoptées en 2018), de solides flux de trésorerie disponible et une hausse légère de notre résultat net récurrent après la forte croissance de 2018. Les marchés de la construction européens devraient continuer à se rétablir progressivement, notamment en France, dans le Benelux et en Europe centrale. La croissance devrait également se poursuivre au Royaume-Uni, sauf conséquences imprévues en cas de Brexit « dur », des mesures ayant cependant été prises pour y faire face. Dans le reste du monde, nous devrions continuer à croître, bien que certains doutes soient permis concernant le Chili, le Nigeria et l’Argentine.

Modifications au sein du Conseil d’administration

Les mandats de Walter Emsens et Regnier Haegelsteen ont pris fin le 23 mai 2018. Le même jour, Pascal Emsens et Johan Van Biesbroeck ont rejoint le Conseil d’administration.

Chiffres clés de 2018

En millions d’euros 2017 2018 % var % var (à données comparables)
Chiffre d’affaires 2,794 2,897 3.7% 4.1%
Cash-flow d’exploitation récurrent (REBITDA) 420 405 -3.6% -2.8%
en % du chiffre d’affaires 15.0% 14.0%
Résultat d’exploitation récurrent (REBIT) 266 245 -7.7% -3.8%
en % du chiffre d’affaires 9.5% 8.5%
Revenus non récurrents 3 -25
Cash-flow d’exploitation (EBITDA) 432 391 -9.6%
Résultat d’exploitation (EBIT) 269 221 -17.8%
en % du chiffre d’affaires 9.6% 7.6%
Bénéfice consolidé 153 145 -5.6%
Part du groupe 148 140 -5.2%
Part des minoritaires 5 4
Bénéfice net récurrent (Part du Groupe) 141 166 18.1%
Fonds de roulement 261 271
Dette financière nette 633 584
Dépenses d'investisse 148 192

Les états financiers consolidés pour l’exercice 2018 ont été approuvés par le Conseil d’administration le 3 avril 2019 et seront soumis pour approbation à l’Assemblée Générale des actionnaires.

L’auditeur a publié un rapport d’audit sans réserve sur les états financiers consolidés.

Le rapport annuel 2018 de l’entreprise sera disponible sur le site web www.etex2018.com à partir du 4 avril 2019.