Résultats semestriels 2021

En bref

  • Hausse significative du chiffre d'affaires de 26,8% à données comparables sur un an¹ et de 11,0% par rapport au premier semestre 2019, principalement attribuable à des marchés très dynamiques
  • Hausse du REBITDA de 60,3% à données comparables sur un an¹ et de 39,0% par rapport au premier semestre 2019, résultant de l'augmentation du chiffre d'affaires, de l'amélioration des marges et de l'impact de réductions de coûts structurelles
  • Progression significative du résultat net récurrent (part du Groupe) à 155 millions EUR (+ 106,8%)
  • Solide flux de trésorerie disponible avant dividendes, acquisitions et cessions de 116 millions EUR (contre 50 millions EUR au premier semestre 2020 et 34 millions EUR au premier semestre 2019) grâce à l'augmentation du REBITDA et malgré une augmentation du fonds de roulement par rapport au faible niveau de juin 2020 qui était dû au ralentissement de l'activité (COVID-19)
  • Dette financière nette à 182 millions EUR (contre 310 millions EUR fin juin 2020)
  • Perspectives positives pour l'exercice 2021, à la fois en termes de chiffre d'affaires et de rentabilité

Commentaire de Paul Van Oyen, CEO d'Etex : *« Si la pandémie de COVID-19 a encore eu un impact majeur au premier semestre de cette année, tant sur la vie des gens que sur l'économie mondiale, les conséquences pour Etex n’ont pas été comparables à ce que nous avons connu l'année dernière. L'entreprise a bénéficié d'un marché très dynamique (notamment les activités de réparation, entretien et amélioration de l'habitat) et du fait que nos activités n'ont pratiquement pas été interrompues, alors qu’au deuxième trimestre 2020, nous avions souffert pendant plusieurs semaines de fermetures d'usines dans différents pays. En outre, les ambitieuses mesures de maîtrise des coûts que nous avons rapidement mises en place l'année dernière ont continué à porter leurs fruits en 2021. Nous avons continué, globalement, à mettre l'accent sur la prise de décision au niveau local, permettant ainsi à nos responsables sur le terrain de prendre les bonnes mesures et d'inspirer confiance à nos collaborateurs. Plus important encore, nous n'avons jamais perdu de vue notre objectif « Inspiring ways of living » face aux nombreux défis à relever. Tout cela en maintenant notre attachement sans faille à la sécurité et au bien-être de notre personnel, qui est et sera toujours notre priorité numéro un.

Cette combinaison de facteurs explique les résultats semestriels remarquables de l’entreprise. À données comparables, notre chiffre d'affaires a progressé de 27%, tandis que le REBITDA a augmenté de 60% et que notre résultat net récurrent (part du Groupe) a plus que doublé par rapport à l'année dernière. Le fait que nous présentons cette fois nos résultats non seulement en glissement annuel, mais aussi par rapport au premier semestre 2019, permettra aux lecteurs d'analyser la performance à la lumière de la dernière année « normale » que nous avons connue.

D'un point de vue stratégique, Etex a remanié son portefeuille d'activités durant l’année écoulée en se concentrant sur les plaques de plâtre, les matériaux en fibres-ciment, la protection passive contre l'incendie et le renforcement de notre nouvelle source de revenus dans la construction modulaire et hors site. Tandis que nous avons achevé l'acquisition d'un acteur majeur sur le marché australien des plaques de plâtre en début d'année, notre division New Ways, créée début 2020, a acquis pas moins de trois experts européens de la construction hors site, une quatrième acquisition ayant été finalisée début août. Pour ce qui est de notre quatrième pilier stratégique consacré à la durabilité, nous communiquerons notre performance et définirons nos ambitions dans le tout premier Rapport de durabilité d'Etex, qui sera publié en septembre de cette année. »*

Hausse significative du chiffre d'affaires et de la rentabilité

Contribution à l'évolution du REBITDA entre H1 2020 et H1 2021 (en millions de EUR)

Pour les six premiers mois de l'année, Etex a réalisé un chiffre d'affaires de 1,448 milliard EUR, soit une augmentation de 26,8% à données comparables sur un an¹ et de 11,0% par rapport au premier semestre 2019. Cette performance s'explique par des marchés très dynamiques, ce qui a eu un impact favorable sur la quasi-totalité des pays où nous opérons et sur toutes les divisions (à l’exception de Industry, qui a encore subi un impact négatif), ainsi que par un mix produit favorable. La reprise par rapport au premier semestre 2020 a été particulièrement marquée au deuxième trimestre, une période qui, l'année dernière, avait été affectée par plusieurs semaines de confinement dans une série de pays, ce qui avait entraîné une réduction de la demande et la fermeture temporaire de plusieurs usines. L'impact négatif de 4,6% lié au changement de périmètre est principalement attribuable à la cession de nos entreprises en Residential Roofing (Creaton et Marley South Africa) au premier semestre 2020, compensée en partie par l'acquisition au second semestre de FSi Limited, une entreprise de protection passive contre l'incendie au Royaume-Uni, et d'un acteur majeur dans le domaine des plaques de plâtre en Australie (finalisée au début de cette année). Le solde de l'impact négatif sur le chiffre d’affaires est lié à l’effet de change compte tenu, notamment, de la faiblesse du naira nigérian et du peso argentin. En tenant compte de l'impact du changement de périmètre et de l’effet de change, le chiffre d'affaires a augmenté de 17,5% sur un an, et il a diminué de 4,6% par rapport au premier semestre 2019.

Le cash-flow d’exploitation récurrent (REBITDA) a atteint 308 millions EUR, ce qui représente une augmentation de 60,3% à données comparables sur un an¹ et de 39,0% par rapport au premier semestre 2019. Ce résultat est principalement attribuable à la forte hausse du chiffre d'affaires et à l'amélioration des marges grâce à un mix produit favorable. Les frais généraux ont été rigoureusement maîtrisés dès le début de la pandémie de COVID-19. Alors qu'ils avaient été contenus l'année dernière grâce à des économies et des aides temporaires dues aux circonstances exceptionnelles, ils ont augmenté au premier semestre 2021 en raison de la normalisation de la pandémie dans la plupart des pays où nous opérons. Cette augmentation, toutefois, a été plus que compensée par les mesures d'économie structurelles à long terme, ce qui apparaît en particulier lorsqu’on compare avec le premier semestre 2019. Si l'on inclut l'impact lié au changement de périmètre et à l’effet de de change, ainsi que la contribution des entreprises de Residential Roofing au premier semestre 2020, l'augmentation du REBITDA sur un an atteint 49,5% (21,0% par rapport au premier semestre 2019).

La marge de REBITDA a atteint son plus haut niveau historique à 21,3%, contre 16,7% au premier semestre 2020, malgré des effets négatifs liés au changement de périmètre et à l’effet de change par rapport au premier semestre 2020. La marge de REBITDA se situait à 16,8% au premier semestre 2019.

Le résultat net récurrent (part du Groupe) d'Etex a augmenté de 106,8% sur un an (55,3% par rapport au premier semestre 2019) pour atteindre 155 millions EUR au premier semestre 2021. Le bénéfice net de l’entreprise a atteint 139 millions EUR au premier semestre 2021, ce qui représente une hausse de 98,0% sur un an et de 44,5% par rapport au premier semestre 2019.

Sur les douze derniers mois, la dette financière nette d'Etex a fortement diminué, passant de 310 millions EUR fin juin 2020 à 182 millions EUR fin juin 2021. La baisse est encore plus significative si l’on compare ce montant avec les 640 millions EUR enregistrés à la fin du mois de juin 2019. Cette réduction reflète la forte génération de flux de trésorerie disponible et, dans une moindre mesure, le produit de cessions net d’acquisitions. Le ratio dette financière nette/REBITDA s'est amélioré, passant de 1,1x fin juin 2020 (1,9x fin juin 2019) à 0,7x fin juin 2021.

Revenu par division

Contribution à l'évolution du revenu entre H1 2020 et H1 2021 (en millions de EUR)

Building Performance a enregistré une hausse de son chiffre d'affaires de 28,8% sur un an à données comparables (12,6% par rapport au premier semestre 2019) pour atteindre 1.029 millions EUR. La division a enregistré d’excellents résultats au cours du premier semestre de cette année, profitant d'une reprise significative des marchés après les confinements et les fermetures temporaires d'usines liés au COVID-19 l'année dernière. Le segment résidentiel a été particulièrement performant grâce au dynamisme des activités de réparation, entretien et amélioration de l'habitat. Chaque région opérationnelle a enregistré de bons résultats (en particulier le Royaume-Uni, la France, l'Argentine, le Chili et le Nigeria), toutes les gammes de produits (plaques de plâtre, fibres-ciment, silicate de calcium, ...) progressant par rapport à 2020 en termes de ventes, de volumes et de marges.

Le chiffre d'affaires de notre division Exteriors a augmenté de 26,4% à données comparables sur un an (12,8% par rapport au premier semestre 2019) pour atteindre 326 millions EUR. La division a enregistré d'excellentes performances commerciales, soutenues par un marché très actif. Les volumes de vente ont été particulièrement élevés en ce qui concerne les bardages et ardoises Cedral. La France, le Royaume-Uni et l'Amérique latine ont enregistré de bons résultats, partiellement compensés par une baisse des ventes en export.

Le chiffre d'affaires de notre division Industry a augmenté de 7,7% à données comparables sur un an, mais a néanmoins diminué de 12,0% par rapport au premier semestre 2019. En Europe et aux États-Unis, Industry a retrouvé des niveaux d'activité pré-COVID, mais la région AMEA subit toujours l'impact de la pandémie (en particulier dans le segment Pétrole et Gaz et au Japon). Le carnet de commandes actuel confirme toutefois la forte reprise en Europe et aux États-Unis, grâce notamment aux segments Énergie et Défense. FSi Limited, le spécialiste britannique de la protection contre l’incendie acquis par Etex en septembre 2020, a par ailleurs réalisé des performances conformes aux attentes.

Enfin, le chiffre d'affaires de notre division New Ways, créée en janvier 2020, a augmenté de 25,5% à données comparables sur un an pour atteindre 7 millions EUR, avec de bons résultats pour EOS (solutions de charpente en acier) au Royaume-Uni et le lancement des activités Icon+ en Argentine. Le chiffre d'affaires de New Ways exclut nos participations non consolidées dans plusieurs filiales communes.

Principaux développements

Etex a mené à bien plusieurs acquisitions au cours des six premiers mois de 2021 :

  • En Australie, nous avons finalisé fin février l'acquisition (annoncée en novembre 2020) d'un acteur de premier plan dans le domaine des plaques de plâtre (désormais dénommé Etex Australia Pty Ltd). Cette avancée stratégique majeure permettra à Etex d'étendre sa présence sur ce marché de la construction bien développé.
  • Notre division New Ways a réalisé plusieurs acquisitions en Europe :
    • Fin janvier, nous avons acquis une participation majoritaire dans l’entreprise française de construction hors site e-Loft. Créée en 2012, e-Loft propose des solutions B2C et B2B innovantes dans trois domaines : les maisons unifamiliales modulaires, les complexes résidentiels multifamiliaux modulaires et les bâtiments réalisés sur mesure.
    • Fin avril, nous avons acquis une participation majoritaire dans la société de conseil en conception et ingénierie pour construction hors site Evolusion Innovation. Basée à Cork (Irlande), Evolusion Innovation se compose d'experts en technologies de la construction, spécialisés dans la construction hors site, qui proposent un service tout-en-un pour les entreprises de construction hors site et les fabricants de produits de construction.
    • En mai, Etex a acquis la société irlandaise Horizon Offsite, spécialisée en charpentes en acier léger pour les bâtiments jusqu'à cinq étages, comprenant notamment des structures résidentielles, des écoles et des hôpitaux.
    • Enfin, après la fin du premier semestre, nous avons acquis Sigmat, leader du marché britannique des charpentes en acier léger (LGSF), qui est aussi l’une des premières entreprises de construction hors site entièrement intégrées du pays, offrant des services de conception, d’ingénierie, de fabrication, d’assemblage et d’installation à ses clients.

La division Industry d'Etex a conclu plusieurs contrats pour la fourniture de produits d'isolation ultrafins à haute performance utilisés à la fois dans des applications de construction et dans des conteneurs à refroidissement passif pour le transport de vaccins. Avec ces derniers, l’entreprise contribue à la distribution rapide et sûre des vaccins contre le COVID-19 dans des conditions de température idéales dans le monde entier. Les produits sont fabriqués sur son site de Sint-Niklaas, en Belgique.

En mai, Dana Haiduc, P&C Business Development Manager pour DACHEE-SEE, a remporté l’Etex CEO Award 2020 pour avoir généré une croissance rentable significative dans un marché dynamique grâce à l'innovation. Elle a été déclarée gagnante par le CEO Paul Van Oyen lors d'une cérémonie virtuelle réunissant des milliers de collègues. Ce prix prestigieux récompense des personnes et des équipes qui ont obtenu des résultats exceptionnels ou novateurs pour notre organisation grâce à leurs projets ou initiatives.

Enfin, en septembre de cette année, Etex publiera, conformément aux exigences de la Global Reporting Initiative (GRI), son tout premier Rapport de durabilité détaillant ses performances, ses priorités et ses ambitions sur toutes les questions relatives aux personnes et à la planète en 2020.

Perspectives positives pour l'exercice 2021, à la fois en termes de chiffre d'affaires et de rentabilité

Au second semestre, le chiffre d'affaires devrait toujours être favorablement influencé par un marché très soutenu, notamment en Europe et pour nos plaques de plâtre. Etex continue à bénéficier d'un marché de la rénovation en expansion dans la mesure où les clients ont accumulé des économies et dépensent davantage pour la réparation et l'amélioration de leur domicile. Ce marché dynamique comporte toutefois le risque d'une pénurie de matières premières, avec comme conséquence éventuelle des retards de production et une hausse du coût des intrants. L'effet du changement de périmètre sera positif grâce à l’intégration des entreprises récemment acquises (entreprise de plaques de plâtre en Australie ainsi que plusieurs acquisitions dans la division New Ways). En dehors de l'Europe, l'impact du COVID est plus lourd, notamment en Asie, en Amérique latine et en Afrique, avec des restrictions d'effectifs dans certaines usines et la mise à l’arrêt de chantiers de construction.

La rentabilité et le flux de trésorerie disponible devraient bénéficier du dynamisme des affaires, ainsi que du programme de réduction des coûts dont les résultats s’annoncent conformes voire supérieurs aux attentes. L'augmentation des frais généraux enregistrée au premier semestre devrait se poursuivre compte tenu de la normalisation de la pandémie dans la plupart des pays où nous opérons. Cet impact devrait cependant être partiellement compensé par des mesures structurelles de réduction des coûts.

Chiffres clés pour le premier semestre 2021

¹ Les pourcentages d’évolution sur un an comparent le premier semestre 2021 aux premiers semestres 2020 et 2019, ces derniers étant convertis avec des taux de change identiques et excluant les entreprises de Residential Roofing cédées au cours de ces périodes.

² Les valeurs sont exprimées hors impact favorable du programme d'affacturage sans recours (200 millions EUR au 30/06/2021 et 161 millions EUR au 30/06/2020).