Performance au premier semestre 2016 - 30-08-2016

Communiqué de presse Au cours du premier semestre, Etex a enregistré à données comparables une croissance de 2,6% de son chiffre d'affaires et de 10,4% de son Rebitda. Le groupe spécialisé en matériaux de construction a réformé sa structure, son management et son portefeuille. Les fondements d'une nouvelle stratégie ont ainsi été jetés.

Croissance du chiffre d'affaires et du Rebitda à données comparables au premier semestre

Au cours du premier semestre 2016, Etex a réalisé un chiffre d'affaires de 1,480 milliard d'euros. A données comparables (mêmes taux de change et activités), ce chiffre représente une croissance de 2,6%. En chiffres absolus, c'est-à-dire tenant compte de l'évolution des activités et des taux de change, il correspond à un recul de 2,8%.

Le cash-flow d'exploitation récurrent (Rebitda) s’élève à 216 millions d'euros, en progression de 10,4% à données comparables et de 6,8% en tenant compte de l'évolution des activités et des taux de change. La marge Rebitda se fixait à 14,6% à la fin juin 2016. A la même période en 2015, elle était 13,3%.

Tous les segments ont enregistré une croissance modérée. Les marchés allemand et français, où notre capacité de production diminue, restent faibles. Les pays d'Amérique latine ont progressé, à l'exception du Brésil. Les taux de change et la concurrence croissante y mettent toutefois la croissance sous pression. L'augmentation du Rebitda et l'amélioration de la marge sont à mettre à l'actif de la baisse des coûts énergétiques en Europe.

La dette financière nette est passée de 833 millions d'euros à la fin décembre 2015, à 885 millions d'euros à la fin juin 2016. Cette hausse s'explique surtout par l'augmentation saisonnière du fonds de roulement et quelques acquisitions. Cette augmentation a été partiellement compensée par un renforcement du programme d'affacturage sans recours. Le ratio dette financière nette/Rebitda est resté stable à 2,0 à la fin juin 2016, en ligne avec juin et décembre 2015.

A activités et taux de change constants, on peut s'attendre pour l'année à une croissance modérée du chiffre d'affaires et du Rebitda. Etex prévoit également une réduction de la dette financière nette comparé au niveau de décembre 2015.

  

De la stratégie à la performance

Durant cette période économiquement troublée et politiquement instable dans certaines régions, Etex a toujours pour ambition de répondre aux attentes des consommateurs en leur proposant des matériaux de construction de la plus haute qualité technique et esthétique.

Conformément à cette ambition, Etex a décliné sa stratégie en trois priorités:

  • Croissance rentable – Favoriser des liens plus étroits et plus solides avec les clients, et tirer profit de l'innovation pour répondre aux attentes des clients et garantir notre succès.
  • Performances opérationnelles – Renforcer les processus, dans l'optique d'une amélioration continue et sous le signe de la sécurité sur le lieu de travail.
  • Implication des collaborateurs – Permettre aux collaborateurs de continuer à développer leur expertise, de construire des équipes innovantes tout en promouvant les valeurs communes.

  

Adapter l'organisation, en mettant l'accent sur nos activités clés

La nouvelle organisation de Etex est le reflet de ces priorités. Chacune des divisions mondiales est spécialisée dans un segment spécifique. Ainsi, Etex Building Performance commercialise des panneaux de construction en plâtre et en fibres-ciment, des éléments de protection incendie et des solutions de construction sèche. Etex Roofing propose des systèmes de recouvrement de toitures, des ardoises et panneaux ondulés en fibres-ciment, des tuiles en béton et en terre cuite, ainsi que des accessoires de toit. Etex Cladding commercialise des revêtements de façade en fibres-ciment, tandis que Etex Industry répond aux besoins des clients industriels. Cette division est active dans le secteur du transport et des produits pétroliers par le biais d'éléments d'isolation et de protection incendie passive à hautes performances.

La vente de Etex Ceramics, le segment activités carreaux céramiques pour sols et murs en Amérique latine, sera selon toute probabilité finalisée avant la fin de l'année. Etex a procédé par ailleurs à divers ajustements de portefeuille et continue à le faire, en ligne avec son coeur de métier.

Ainsi, en début d'année, le groupe a acquis les entreprises britanniques John Brash et EOS Facades. John Brash & Co commercialise des éléments de fixation des toitures, tels que des liteaux en bois (longues traverses qui recouvrent la charpente et sur lesquelles se fixent les tuiles et ardoises). EOS Facades commercialise des encadrements en acier pour la construction sèche. Etex a par ailleurs annoncé la vente de la société britannique Bracknell Roofing Contractor.

Les activités menées par le groupe en Afrique et en Amérique latine seront intégrées dans cette nouvelle structure divisionnelle en 2017.

Le Comité exécutif représente tant les activités que les fonctions de support
Dès le 1er septembre, le Comité exécutif sera composé comme suit :
  • Paul Van Oyen, Chief Executive Officer et responsable d'Etex Industry Division, Africa Region & Communication
  • Alex Carnevale, Chief Performance Officer et responsable Environnement, Santé & Sécurité (ESS), Engineering et Achats
  • Frédéric Deslypere, Head of Latin America Region
  • Mel de Vogue, Chief Finance Officer et responsable IT et Legal
  • Michael Fenlon, Head of Etex Cladding Division
  • Jean-Pierre Hanin, Head of Etex Building Performance Division
  • Michel Klein, Head of Etex Roofing Division
  • Myriam Macharis, Corporate Human Resources Director

Modifications au sein du conseil d'administration
Le conseil d'administration de Etex a accueilli Bernadette Spinoy en mai 2016. Les membres du conseil sont :
  • Jean-Louis de Cartier de Marchienne, président
  • Paul Van Oyen, administrateur délégué
  • Walter Emsens, administrateur
  • Regnier Haegelsteen, administrateur
  • Gustavo Oviedo, administrateur
  • J. Alfons Peeters, administrateur
  • Teodoro Scalmani, administrateur
  • Christian Simonard, administrateur
  • Bernadette Spinoy, administrateur
  • Caroline Thijssen, administrateur
  • Philippe Vlerick, administrateur
  • Guillaume Voortman, administrateur

  

Chiffres clés à fin juin 2016

(en millions d'euros) Juin 2015
Juin 2016 Évolution
(en %)
Évolution
(en % et entermes
comparables)
Chiffre d'affaires 1 522 1 480 -2,8% 2,6%
Cash-flow d’exploitation récurrent (Rebitda) 202 216 6,8% 10,4%
     % chiffre d'affaires 13,3% 14,6%    
Résultat d’exploitation récurrent (Rebit) 119 135 13,5% 17,2%
     % chiffre d'affaires 7,8% 9,2%    
Éléments non-récurrents 2 -16    
Cash-flow opérationnel (Ebitda)
205 201 -2,2%  
Résultat d’exploitation (Ebit) 122 119 -1,7%  
     % chiffre d'affaires 8,0% 8,1%    
Bénéfice de l’exercice 63 55 -12,0%  
     Part du groupe 62 52 -15,8  
     Part des minoritaires 1 3    
Fonds de roulement (*) 425 460    
Dette financière nette 1 027 885    
Dépenses d’investissements 81 39    

(*) hors impact positif de 195 millions d'euros du programme d'affacturage sans recours


Téléchargez le communiqué de presse (pdf 250 kB)

Téléchargez le rapport annuel 2016 (version anglaise, pdf 18 MB)


Retournez à la vue d'ensemble