Résultats semestriels : janvier - juin 2015 - 28-08-2015

Communiqué de presse Légère hausse des ventes et des bénéfices et rebitda en baisse dans un environnement économique toujours peu favorable.

Des résultats conformes aux attentes

Les ventes d’Etex réalisées au cours du premier semestre de 2015 s’élèvent à 1,522 milliard d’euros, soit 0,1% de plus que l’an dernier à données comparables, et 2,2% de mieux en chiffres absolus. Comme attendu, le rebitda est inférieur à celui de l’exercice précédent qui avait été porté par un hiver exceptionnellement doux. Il est de 197 millions d’euros, soit une baisse de 9,7% à données comparables et de 6,4% en chiffres absolus.

À la mi-2015, la dette financière nette a diminué de 17 millions d’euros par rapport au mois de juin 2014.

Le bénéfice net après impôt du premier semestre a légèrement augmenté. Fin juin 2015, il était de 63 millions d’euros contre 61 millions d'euros sur la même période en 2014. Sur certains marchés, les marges ont souffert de la pression sur les prix, une baisse en partie compensée par les bonnes performances réalisées au Royaume-Uni.

Résultats mitigés pour les marchés et segments européens

Le secteur de la construction en Europe ne s’est clairement pas encore remis de la crise économique. La baisse des ventes en France a été compensée par les bonnes performances de Siniat au Royaume-Uni.

En ce qui concerne les produits pour toiture, les ventes de plaques ondulées ont chuté suite à l’interruption des investissements agricoles en Europe. Les tuiles en terre cuite ont aussi souffert de conditions difficiles sur le marché allemand dû à une surcapacité structurelle.

La baisse des ventes de Promat sur le marché technique (tunnels, protection incendie) contraste avec les meilleurs résultats réalisés sur le marché industriel (secteur maritime, énergies renouvelables,…).

Etex a une fois de plus enregistré une solide croissance de ses produits de bardage en fibres-ciment.

Résultats similaires en dehors de l’Europe

Etex a également enregistré des résultats mitigés sur les marchés émergents. Les pays d’Amérique latine connaissent des incertitudes politiques et économiques, avec une forte inflation en Argentine et une dévaluation en Colombie. Les taux de change sont par contre plus favorables que l’année dernière. Les ventes de plaques de plâtre et de produits en fibres-ciment ont baissé au Chili, tandis qu’elles ont nettement augmenté en Colombie et au Pérou.

En Asie, la Chine est confrontée à un marché déprimé et l’Indonésie enregistre des ventes stables. Le climat commercial en Afrique s’avère toujours difficile.

Perspectives pour 2015

Il est clair que les conditions économiques et politiques difficiles semblent persister. La croissance économique annoncée tant pour l’Europe que pour le reste du monde n’a pas encore été ressentie chez Etex. Dans ces conditions, Etex poursuivra son plan d’action commercial et opérationnel, mais s’attend néanmoins à une année 2015 émaillée de défis.

“Les résultats des six premiers mois de 2015 confirment nos attentes,” explique le CEO Paul Van Oyen. “Cela nous renforce dans notre conviction selon laquelle nous devons affiner notre développement stratégique, poursuivre notre programme d’amélioration opérationnel et rationaliser davantage encore notre portefeuille.” Et Paul Van Oyen de poursuivre : “La cession des sociétés Eternit Flachdach et Cerámica San Lorenzo Mexico s’inscrit dans cette approche, tout comme l’acquisition de Lafarge Gypsum Afrique du Sud, qui nous permet de nous développer dans toute l’Afrique australe. Parallèlement, nous pouvons étendre notre offre en matière de construction sèche grâce à nos nouvelles usines de plaques de plâtre et de fibres-ciment.”

Comme indiqué précédemment, le litige entre la filiale allemande Creaton AG et l'office fédéral allemand de lutte contre les cartels a été tranché en juin.

Chiffres clés juin 2015

En millions d’euros Juin 2014 Juin 2015 Variation % Variation %
à périmètre
comparable
Variation %
à périmètre
et change
comparables
Chiffre d'affaires 1 490 1 522 2,2% 3,5% 0,1%
Cash-flow d’exploitation récurrent (REBITDA) 210 197 -6,4% -6,1% -9,7%
     % du chiffre d'affaires 14,1% 12,9%      
Résultat d’exploitation récurrent (REBIT) 129 113 -12,0% -12,0% -16,1%
     % du chiffre d'affaires 8,6% 7,4%      
Éléments non-récurrents -1 8      
Résultat d’exploitation (EBIT) 128 122 -4,8%    
     % du chiffre d'affaires 8,6% 8,0%      
Bénéfice net 61 63 2,7%    
     Part du groupe 59 62 5,5%    
     Part des minoritaires 2 1      
Dépenses d’investissement 65 81      
Dette financière nette 1 044 1 027      
Fonds de roulement 414 425      

Les résultats ont été approuvés le 28 août 2015 par le Conseil d’Administration. Ils n’ont pas fait l’objet d’un audit.


Téléchargez le communiqué de presse (pdf 211 kB)

Téléchargez le rapport annuel 2015 (version anglaise, pdf 14 MB)


Retournez à la vue d'ensemble