Résultats semestriels 2019 - 02-09-2019

Communiqué de presseEtex rapporte une croissance à données comparables de 6,7 % pour le chiffre d’affaires et de 17,3 % pour le REBITDA au premier semestre. La marge du REBITDA est de 16,8 %, contre 15,2 % à fin juin 2018 à base comparable1. Le résultat net récurrent (part du Groupe) est en hausse de 6,3 % sur un an.

Commentaire de Paul Van Oyen, CEO d'Etex : « Je suis heureux d’annoncer qu’Etex a enregistré une solide performance, tant sur le plan du chiffre d’affaires que du REBITDA, au premier semestre. Cette croissance a été réalisée grâce à la forte demande du marché, principalement portée par notre division Building Performance. Nos autres divisions ont également enregistré de bons résultats, à l’exception d’Etex Exteriors, qui est en légère baisse sur un an. Outre notre performance opérationnelle, notre dette financière nette a fortement diminué (-181 millions EUR2) au cours des 12 derniers mois. Au second semestre 2019, nous devrions bénéficier des mêmes tendances favorables, avec une croissance continue du chiffre d’affaires et du REBITDA. 

Contribution à l’évolution de REBITDA de H1 2018 à H1 2019 (en millions de EUR)

REBITDA evolution

Augmentation significative du chiffre d’affaires et du REBITDA, principalement portée par Etex Building Performance

Pour les six premiers mois de l’année, Etex enregistre un chiffre d’affaires de 1,517 milliard EUR, en hausse de 6,7 % sur un an et à données comparables (taux de change et périmètre constants). En intégrant l’impact des taux de change et du changement de périmètre, le chiffre d’affaires est en hausse de 4,4 %. Cette solide performance est principalement portée par notre division Etex Building Performance, qui enregistre une hausse de son chiffre d’affaires dans les plaques de plâtre. Notre nouvelle division (depuis le 1er janvier 2019) Etex Residential Roofing a progressé par rapport à 2018. Etex Industry a également enregistré une croissance significative de son revenu. Le chiffre d’affaires d’Etex Exteriors – également une nouvelle division depuis le 1er janvier 2019 – est en légère baisse, principalement en raison du recul des volumes de toiture résidentielle en fibre-ciment en Amérique latine et de façade résidentielle en Europe, partiellement compensée par la forte croissance de la toiture résidentielle en fibre-ciment en Europe et la poursuite des bonnes performances en façade architecturale à l’échelle mondiale. L’impact de périmètre légèrement négatif (-1,0 %) s’explique principalement par la cession d’activités non stratégiques l’année dernière. L’impact négatif des taux de change (-1,3 %) est principalement imputable au peso argentin.

Le cash-flow opérationnel récurrent (REBITDA) atteint 255 millions EUR, une augmentation de 17,3 % à données comparables sur un an (soit 15,3 % en incluant les taux de change et le périmètre) sur une base comparable1. Chez Etex Building Performance, le REBITDA a bénéficié des volumes élevés dans les plaques de plâtre, d’un mix et d’une évolution des prix favorables, ainsi que de l’impact positif des mesures de restructuration significatives mises en œuvre à la fin de l’année dernière. Chez Etex Residential Roofing, tous les pays ont réalisé de bonnes performances au premier semestre, à l’exception de l’Allemagne où les volumes ont baissé. Les problèmes de fabrication antérieurs ont également été résolus dans cette division, ce qui a contribué à la croissance du REBITDA. Chez Etex Industry, l’augmentation du REBITDA enregistrée par la plupart des régions a été partiellement compensée par le Moyen-Orient et l’Asie-Pacifique – à l’exception du Japon, qui a obtenu de bons résultats. Chez Etex Exteriors, la marge a été négativement impactée par les écarts de production liés à une montée en puissance plus lente qu’attendue des investissements récents, ainsi que par des dépréciations de stock et par une hausse des coûts de transport. Cette évolution a été partiellement compensée par un mix positif.  

La marge du REBITDA s’établit à 16,8 %, en nette amélioration par rapport au premier semestre 2018 à base comparable1 (15,2 %).

Le résultat net récurrent (part du Groupe) d’Etex est en hausse de 6,3 % à 100 millions EUR. Le résultat net de l’entreprise a atteint 96 millions EUR au premier semestre 2019, en hausse de 10,2 % sur un an.

Sur les 12 derniers mois, la dette financière nette a fortement diminué, passant de 719 millions EUR à fin juin 2018 à 538 millions EUR à fin juin 20192, soit une baisse de 181 millions EUR. Le ratio dette financière nette/REBITDA s’est amélioré, passant de 1,6 x à fin juin 2018 à 1,3 x à fin juin 2019. En incluant la dette de location-financement2, la dette financière nette s’élève à 640 millions EUR à fin juin 2019. 

Revenu par division

Contribution à l’évolution du revenu de H1 2018 à H1 2019 (en millions de EUR)

Revenue evolution

 

Etex Building Performance a enregistré une croissance du chiffre d'affaires à données comparables de 9,1 % à 916 millions EUR, en raison principalement de la forte performance en plaques de plâtre sur la plupart des marchés. Promat et les volumes de fibre-ciment ont également contribué à l’augmentation du chiffre d’affaires au premier semestre 2019.

Le chiffre d’affaires de notre nouvelle division Etex Exteriors est stable sur un an (-0,7 %) à périmètre constant, à 302 millions EUR. La hausse des volumes de toiture résidentielle en fibre-ciment en Europe a été compensée par la baisse des volumes de toiture résidentielle en fibre-ciment en Amérique latine et de façade résidentielle en Europe, laquelle a été partiellement compensée par des hausses de prix.

Le chiffre d’affaires de notre nouvelle division Etex Residential Roofing est en hausse de 7,9 % à données comparables pour s’établir à 208 millions EUR. Cette évolution est principalement due à la croissance des volumes, en particulier au Royaume-Uni et en Pologne.

Enfin, Etex Industry a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires à données comparables de 6,8 % pour atteindre 92 millions EUR. Soutenus par la forte demande des segments OEM, Transport et Énergie, la plupart des régions et des secteurs d’activité ont obtenu de bons résultats. La bonne performance des activités de Promat et Microtherm en France, en Espagne, au Royaume-Uni et au Japon a été partiellement compensée par une demande plus faible du secteur Pétrole et Gaz dans la région AMEA.

Principaux développements

L’année dernière, Etex a décidé de refondre deux de ses quatre divisions : Etex Roofing et Etex Façade. Depuis le 1er janvier 2019, nos produits en terre cuite et en béton, ainsi que les composants pour la toiture résidentielle en Europe et en Afrique du Sud, sont pris en charge par une nouvelle division, Etex Residential Roofing. D’autre part, les produits en fibre-ciment d’Etex Façade et Etex Roofing ont été combinés au sein de la nouvelle division Etex Exteriors, ce qui nous permet de renforcer notre position en fibre-ciment et de développer notre position en toiture, conformément à deux de nos six initiatives stratégiques. Nous sommes convaincus que grâce à ces deux divisions, chaque segment d’activité d’Etex dispose à présent d’un portefeuille de solutions équilibré et orienté vers l’avenir pour faire face à un marché en pleine mutation.

Conformément à sa stratégie de concentration sur ses cœurs de métier, Etex a réalisé avec succès deux cessions majeures après la clôture du premier semestre. En août, Etex a cédé son activité portugaise de tuiles en terre cuite à la société française EDILIANS, anciennement Imerys Toiture. Etex conserve les activités d’Umbelino Monteiro relatives aux matériaux de construction en fibre-ciment, une technologie essentielle chez Etex. À la fin du même mois, Etex a également annoncé la vente de Marley Ltd., l'une de ses filiales et le premier fabricant et fournisseur britannique de tuiles et de composants de toiture, à Inflexion Private Equity Partners LLP. La vente a été conclue avec succès le 30 août.

Prévisions pour l’exercice 2019

Au second semestre, nous attendons que les mêmes tendances favorables génèrent des volumes importants dans nos différentes activités. Des mesures seront également mises en œuvre pour garantir que notre capacité de production puisse répondre à cette forte demande. Le REBITDA d’Etex devrait également rester solide. Le Royaume-Uni devrait connaître une poursuite de sa croissance, sauf conséquences imprévues d’un Brexit « dur », même si des mesures ont été mises en place pour faire face à cette potentialité.

Chiffres clés du premier semestre 2019

En millions de EUR H1 2018
H1 2018 à
base
comparable
H1 2019 Evol. (%) Evol. à périmètre et
effet de change
constants (%)
Chiffre d'affaires 1.453 1.453 1.517 4,4% 6,7%
Cash-flow d'exploitation récurrent (REBITDA) 207 221 255 15,3% 17,3%
     % du chiffres d'affaires 14,3% 15,2% 16,8% - -
Reésultat d'exploitation récurrent (REBIT) 130 130 164 26,6% 26,6%
     % du chiffres d'affaires 8,9% 8,9% 10,8% - -
Eléments non récurrents -12 -12 -9 - -
Cash-flow d'exploitation (EBITDA)
195 209 246 17,8% -
Résultat d'exploitation (EBIT) 117 117 155 31,8% -
     % du chiffres d'affaires 8,1% 8,1% 10,2% - -
Bénéfice consolidé 88 88 96 10,2% -
     Part du Groupe 85 85 94 9,9% -
     Part des minoritaires 2 2 3 - -
Bénéfice net récurrent (Part du Groupe) 94 N/A 100 6,3% -
Fonds de roulement 448 N/A 395 - -
Dette financière nette
(hors dettes de location-financement)2
719 N/A 538 - -
Dette financière nette
(incluant dettes de location-financement)2
N/A N/A 640 - -
Dépenses d'investissements 48 N/A 35

 

1) Les chiffres 2018 ont été retraités pour tenir compte de l’impact de l’IFRS 16 (concernant la comptabilité de location depuis le 1er janvier 2019) sur les amortissements et le (R)EBITDA, estimé à 14 millions EUR.
2) Depuis le 1er janvier 2019, la norme IFRS 16 impose la comptabilisation des dettes de location-financement dans les dettes financières de l’entreprise. Pour plus de détails sur l’impact de la dette de location-financement, voir tableau page 4.
3) Les valeurs sont exprimées hors impact favorable du programme d’affacturage sans recours (200 millions EUR au 30/06/2019 et au 30/06/2018).
 

Téléchargez le communiqué de presse (pdf 163 kB) 

Retournez à la vue d'ensemble